(POISSON D’AVRIL)Resident Evil 2 Remake sort au Japon par surprise !

1

Une surprise de taille attendait les Japonais qui se promenaient tranquillement dans leurs magasins de jeu-vidéo habituels, car ce n’est ni plus ni moins que Biohazard 2 Remake (Resident Evil 2 Remake en Occident) qu’ils ont pu découvrir en vente !

Car toutes les boutiques d’Akihabara avaient gardé le secret pour cette avant 1ere unique, et c’est ce jour que le jeu a été présenté sur les étalages de magasins, le jeu est enfin là !
Annoncé il y a de ça plusieurs années, ce remake de Resident Evil 2 était attendu par les fans, surtout que les informations n’ont jamais fuitées malgré de nombreuses rumeurs sur des annonces lors des précédents salons du jeu-vidéo comme l’E3 de Los Angeles, le TGS de Tokyo ou le salon de l’agriculture de Paris !

Sur place, et pour observer la réaction des fans, un responsable de Capcom était présent, très vite repéré par les journalistes du magazine Japonais Famietsou dépêchés sur place pour couvrir l’événement, une interview improvisé ici traduite pour vous, afin de mieux comprendre cette manoeuvre marketing de Capcom:

Magazine Famietsou: Pourquoi une sortie non annoncée auparavant ? Est-ce un suicide commercial que vous tentez ?

Shinji Myamoto: Non, vous n’êtes sans doute pas sans savoir que la clé de réussite et de lancement de bien des projets vient souvent de l’effet de surprise donc…SURPRISE !

Magazine Famietsou: Certes, mais n’est-ce pas un peu extrême ? Lancer un jeu sans jamais avoir annoncé sa date de sortie, ni diffusé même une seule image ou vidéo, quel risque énorme.

Shinji Myamoto: Vous n’êtes pas un fan de la franchise, ça se voit.

Magazine Famietsou: Il se trouve que si justement, mais quel est le rapport ?

Shinji Myamoto: Alors vous achèterez le jeu quand même.

Magazine Famietsou: Sans rien en savoir, je n’en suis pas certain.

Shinji Myamoto: C’est ce que je disait, vous n’êtes pas fan de notre saga de zombie.

Magazine Famietsou: Mais enfin, c’est un raisonnement incroyable, nous ne parlons pas d’antibiotiques non automatiques là tout de même, mais du lancement d’un jeu que les fans chérissent et veulent apprécier.

Shinji Myamoto: Achetez le jeu, et si vous êtes fan c’est ce que vous ferez.

Magazine Famietsou: Passons. Comment avez vous pu organiser cette sortie incognito sans fuites ?

Shinji Myamoto: Les fuites, c’est chez Nintendo, pourquoi vous croyez qu’ils ont un plombier comme mascotte ? Pas de ça chez nous, nous sommes une entreprise sérieuse.
Nous avons approvisionné tous les magasins du quartier d’Akihabara cette nuit par camions, à l’abri des regards indiscrets pour cette avant 1ere d’exception, et demain le jeu sera disponible partout dans le monde.

Magazine Famietsou: Personne n’a lâché le morceau ne serait-ce que quelques heures avant, un exploit quand de nos jours toute information fuse à la vitesse de la lumière sur internet !

Shinji Myamoto: En même temps, les revendeurs ne pouvaient pas dire ce qu’ils ne savaient pas.

Magazine Fametsou: C’est à dire ?

Shinji Myamoto: Ils ne savaient pas ce qu’on leur livraient, ils savaient juste que c’était un jeu Capcom, donc voilà, pas de fuites. Par contre du coup comme ils ne savaient pas ce qu’ils achetaient, certains n’en ont pris que 2 ou 3 exemplaires, si vous en voulez un courrez vite y’en aura pas pour tout le monde !

Magazine Fametsou: Il fallait oser !

Shinji Myamoto: Attendez, vous ne savez pas le meilleur ! On a économisé des millions en marketing avec cette affaire de lancement surprise, imaginez un peu tout cet argent qui du coup va retomber dans nos po…dans le développement d’autres jeux, une aubaine !

L’interview se termine elle aussi par surprise, Shinji s’engouffrant dans une limousine quand des acheteurs viennent demander des explications sur la présence de 52 DLC payants annoncés au dos de la boîte du jeu.

Source: Magazine Famietsou

 

À propos de l’auteur

William Birkin

Collectionneur dans l'âme...

Un commentaire

Laisser un commentaire